Bulletin décembre 1978

Accès au BLOG BLOG

  Bouton retour archives

Notre dernière lettre d'octobre, surprise par l'actualité, évoquait à peine les événements survenus ces derniers mois dans l'Eglise. Après la lumineuse fulgurance de l'humble sourire de Jean-Paul 1er, on savait que plus rien ne serait jamais tout à fait pareil. Puis vint le dernier conclave. Pensons un instant au Cardinal Wojtyla, arrivé quelques jours auparavant de Pologne. Le front entre les mains, il sentait peser sur les épaules le choix sélectif du Seigneur. A quoi songeait en cet instant le Cardinal de Cracovie? Qui le dira? On peut imaginer que défilaient devant les yeux de ce pasteur, très aimé dans son diocèse, tant et tant de visages d'hommes, de femmes, de jeunes, laïcs et prêtres entremêlés, croyants et non-croyants, dont il avait été le soutien, le rempart, le conseiller, l'interlocuteur attentif, l'ami, tout simplement. Tant des tâches du moment, tant d'espoirs, de soucis, de projets d'avenir, utiles au diocèse ou à la Pologne elle-même, qui surgissaient en son esprit. Arraché à tant de liens, l'emplissait sans doute l'affection pour son diocèse, mais aussi l'affection, bien typiquement polonaise, pour la patrie, survivante à tant de malheurs.

Mais le Cardinal était surtout abîmé dans la prière. Là seulement, il rencontrait profondément l'invitation du Seigneur. Une fois de plus dans cette vie d'homme, de prêtre et d'évêque, le Christ s'arrêtait et posait son regard : « Laisse-là tes filets et viens », « Viens plus loin en eau profonde. Laisse derrière toi tout ce qui t'attache dans le présent et pour l'avenir, et sans rien savoir encore de mon propos, sinon cet appel, viens, suis-moi »,

Lors des deux élections récentes que nous venons de vivre, un fait est frappant. Il mérite sans doute d'être médité présentement: c'est l'immédiate, totale et filiale disponibilité de ces deux élus du scrutin à la volonté du Père. Se couler dans le dessein du Père ... Et c'est ici que nous rejoignons aussi le sens de Noël.

« Le Seigneur Lui-même va vous donner un signe », disait le grand prophète Isaïe (ls. 7, 14) ... ; « C'est toi que j'ai choisi» (Ag. 2, 23), et le projet du Seigneur s'accomplit alors, dans la synagogue d'une petite bourgade de Galilée, lorsqu’'un jeune homme, connu pour être le fils du charpentier de l'endroit, déroule devant l'assemblée le livre du Prophète Isaïe, dont il lit un passage: «L'Esprit du Seigneur est sur moi. .. Il m'a envoyé porter la bonne nouvelle aux pauvres (Le. 4, 18). Tous les yeux étaient fixés sur lui, lorsqu'il poursuit avec émotion «Aujourd'hui s'accomplit à vos oreilles ce passage de l'écriture » (Lc. 4, 21-22).

Ainsi, par l'adhésion de Jésus-Christ s'accomplissait la Promesse. Parce qu'il entrait dans les vues de son père, tout -à jamais- serait changé. Il lui faudrait quant à lui, renouveler souvent ce geste de disponibilité. C'est elle qui le mènerait au témoignage ultime: laisser couler son sang, offrir chaque souffle, puis chaque râle. Mourir enfin, pour demeurer fidèle à ce mystère de son enfance: venir, homme parmi les hommes, pour dire à ses contemporains et jusqu’à la fin des temps, qu'il savait d'expérience que Dieu est Amour.

Toute œuvre de salut commence par ce geste d'abandon, de disponibilité.

Notre nouveau Pape Jean-Paul Il, après Jean-Paul 1er qui, peut-être en mourut, assume à son tour ce geste de disponibilité:

Il quitte les siens, qu'il connaissait très bien et qui avaient besoin de lui. Il vient de l'un de ces peuples où la disponibilité, la fidélité engagent sans doute plus loin que chez nous. Formé à cette école, au Conclave, le Cardinal de Cracovie a relevé la tête: «Je suis prêt à accomplir avec vous, cette mission que vous voulez me confier».

Noël: disponibilité et donc Salut pour le monde.

Noël 1978: disponibilité et donc Espérance pour le monde!

«L'AMOUR MANIFESTE DANS LA JUSTICE SON AUTHENTICITE»
(Jean-Paul Il)

LE CARDINAL WOJTYLA ETAIT ALORS ARCHEVEQUE DE CRACOVIE

Le 10 mars 1978, se réunissait l'Assemblée Plénière de l'Episcopat polonais. A ce titre, le Cardinal Wojtyla en signait le communiqué final. Et notamment le passage suivant, qui traitait de l'un des droits de l'homme en Pologne: le surmenage des ouvriers.

«On constate que les travailleurs dans l'industrie lourde et dans les mines sont surchargés au-delà de leurs possibilités physiques, par un travail qui entraîne une lassitude permanente. Cela se répercute sur les autres obligations, surtout familiales, religieuses et sociales des mineurs, des métallurgistes et des travailleurs des fermes socialisées. La Conférence demande aux autorités d'intervenir le plus tôt possible dans cette situation pénible et de venir en aide aux travailleurs surmenés. »

Fin mai 1978. Comme chaque année, le Cardinal Wojtyla est présent à la grande cérémonie du pèlerinage marial, qui regroupe les hommes mineurs du bassin de Haute-Silésie. Vers Pickary, la localité du sanctuaire, convergent plus de cent mille hommes, en tenue d'ouvriers mineurs. Comme d'habitude, le Cardinal de Cracovie s'adresse à cette foule immense de travailleurs, durement contraints par des normes de travail écrasantes: «Prenez possession de la terre et soumettez-la! Tel est le commandement de Dieu, qui donne son sens au travail de l'homme. Mais on ne peut pas pervertir le sens du travail » … «Le dimanche est jour de la famille, non de la mine. Demandez à votre syndicat de protéger le repos du dimanche. Ce n'est pas seulement l'Eglise qui doit revendiquer que le dimanche soit fait pour l'homme, ce sont les Polonais. »

Fin septembre 1978, signant une lettre pastorale avec ses confrères, le Cardinal Wojtyla joint sa voix à la requête élevée sous forme d'une lettre pastorale lue dans les paroisses, le 17 septembre: il s'agit ici d'un autre droit: la suppression de la censure, «qui paralyse la vie culturelle et religieuse de la nation», «elle a été et reste l'arme du système totalitaire».

Cette fois encore, l'Eglise prend la défense de ceux qui sont «soumis à des tracasseries», pour le seul fait d'avoir eu «le courage d'exprimer ouvertement leurs opinions sur la voie publique et des moyens officiels de communication de masse». C'est encore l'un des droits reconnus par Helsinki: le droit à la libre opinion ou à la livre expression qui avait été assumé par les signataires.

LE CARDINAL WOJTYLA EST DEVENU LE PAPE JEAN-PAUL Il

Son souci profond de la défense de la justice et des droits de l'homme ne tarde pas à s'exprimer. Quittant la terre de Pologne, le souci universel que Jean-Paul Il avait manifesté déjà précédemment, (notamment par des liens personnels étroits avec des évêques africains), s'exprime très vite dès que la parole lui est offerte. Ce n'est pas par hasard que l'audience hebdomadaire du 8 novembre est consacrée à la justice, principe fondamental de la coexistence de l'homme.

La Noël nous rappelle que le Fils de Dieu est venu révéler l'exigence de l'Amour de son Père: un Amour qui ne se nourrit pas de mots, mais d'engagement jusqu'à la lie. Et le Pape Jean-Paul Il le redit à ces femmes, à ces hommes venus le rencontrer: Cette vérité, Jésus l'a exprimée avec clarté et concision, en affirmant dans son discours sur la montagne: «Bienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés (Mt. 5, 6)». Et rien n'a changé depuis cette première parole, car: «... par le biais de cette faim de justice, l'homme s'ouvre à Dieu, qui est «la justice même»…« la justice est en outre le Príncipe de l'existence de l'Eglise, en tant que Peuple de Dieu»,

Par ailleurs, «ce qui est important, ce ne sont pas les systèmes mis sur pieds, mais la justice à instaurer et la dignité de la personne humaine. L'homme ne saurait être au service du système, c'est le système qui doit se plier au service de l'homme»,

«Le Christ nous laisse le commandement de l'Amour du prochain. Ce commandement implique aussi toutes les exigences de la justice ... Dès que chancelle la justice, l'amour est en danger lui aussi.»

Noël! Il ne s'agit pas d'autres vrais cadeaux que cette parole qui nous vise au cœur ... Sommes-nous indemnes? ... Il y a deux jours un garçon de 12 ans rentrait de l'école surexcité: dans sa classe d'un institut catholique, 20 des 22 élèves avaient jeté l'anathème sur le seul condisciple de leur âge, né allemand, et celui-ci venait de lui confier sa peine.

Noël vient: quels chemins redresser, quelle vallée combler?

Noël, quel geste à faire, de justice et donc d'amour, d'amour et donc de justice?

Et voici le premier cadeau d'un Pape venu de l'Eglise à l'Est!

  Bouton retour archives

2015 celine handbags mini luggage tote outlet online 2015 bags luggage tote outlet replica celine Celine handbags trapeze official real store outlet Replica fake handbags luggage tote authentic 2015 celine 2015 birkin wallet replica store hermes Authentic 2015 outlet discount handbags bags chloe 2015 belt men prada replica outlet Celine outlet fake handbags phantom soldes Store cheap online authentic handbags boston celine Celine purse women bags sale online 2015 2015 expedition parka canada goose women cheap 2015 celine replica outlet handbags mini luggage 2015 bags wallet outlet sale chloe 2015 bags belt chloe replica sale 2015 women cheap expedition parka canada goose
2015 celine handbags mini luggage tote outlet online 2015 bags luggage tote outlet replica celine Celine handbags trapeze official real store outlet Replica fake handbags luggage tote authentic 2015 celine 2015 birkin wallet replica store hermes Authentic 2015 outlet discount handbags bags chloe 2015 belt men prada replica outlet Celine outlet fake handbags phantom soldes Store cheap online authentic handbags boston celine Celine purse women bags sale online 2015 2015 expedition parka canada goose women cheap 2015 celine replica outlet handbags mini luggage 2015 bags wallet outlet sale chloe 2015 bags belt chloe replica sale 2015 women cheap expedition parka canada goose